Sur cette page vous trouvez tous les articles concernant l'armée et qui sont antérieure à 2020
 
20191118-Ass.Deux SO.jpg

Assermentation de deux sous-officiers de carriere de l'armée

Communiqué par l'état-major de l'armée, 18.11.2019

A145M.png

Le premier hélicoptères militaires est acceuilli par l'armée et la police

Communiqué par la Direction de la défense, le 15.11.2019

Aux 7e Jeux mondiaux militaires organisés du 18 au 27 octobre 2019 par le CISM (Conseil international du sport militaire) à Wuhan en Chine, le 1er soldat-chef Bob Bertemes, membre de la section de sports d'élite, a remporté la médaille de bronze au concours du lancer du poids avec un jet à 20,66 m.

C'est la deuxième médaille remportée par le Luxembourg aux Jeux mondiaux militaires qui avaient été organisés pour la première fois en 1995 à Rome. Bob Bertemes avait remporté la médaille d'argent lors des Jeux précédents en 2015 en Corée du Sud.

Au concours de saut d'obstacles d'équitation, 1er soldat-chef Marcel Ewen a quant à lui manqué de peu le podium, en terminant à la quatrième place parmi 56 participants.

Communiqué par l'état-major de l'armée, 22.10.2019

Wuhan.jpg

7e Jeux mondiaux militaires à Wuhan

thumb-xhdpi.jpg

Le monument en l'honneur des soldats volontaires et de la Musique militaire a été inauguré en présence de S.A.R. le Grand-Duc

thumb-xxhdpi.jpg

Le Ministre François BAUSCH a assisté à la cérémonie de promesse solennelle de 19 soldats volontaires (13.09.2019)

20190722-Assermentation 2 Off.jpg

Assermentation de deux officier de carrière de l'Armée (23.07.2019)

Assermentation.jpg

Assermentation de trois caporaux de carrière de l'Armée (18.07.2019)

20190717-Temps_travail_armée.jpg

Présentation de l'accord relatif au temps de travail et de repos dans l’armée (12.07.2019)

Melsbroek.jpg

François Bausch rencontre les pilotes et les soutiers militaires luxembourgeois à la base aérienne militaire de Melsbroek (27.06.2019)

001.jpg

Militär-Zeremonie zu Dikrech am Kader vu  Nationalfeierdag 2019

Grafic.jpg

Invitatioun op d'"Arméifest" op Nationalfeierdag

Visite caserne.jpg

Les membres de la commission parlementaire de la Sécurité intérieure et de la Défense se sont rendus au Centre militaire

Visite des installations militaires au Centre militaire d'une délégation de  l'OSCE et du BACA

En date du vendredi 24 mai 2019 une délégation internationale composée de militaires, civils et diplomates provenant d'une trentaine de pays de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et de diverses institutions, ainsi qu'une délégation de la Benelux Arms Control Agency (BACA) se sont rendues au Centre militaire à Diekirch. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                                                                                                          ©EMA

 

Cette visite d’installation militaire s'est déroulée dans le cadre du chapitre IV du Document de Vienne de l'OSCE, qui a comme but d'améliorer davantage les relations mutuelles des États participants en vue d’intensifier le processus de confiance et de sécurité.

Communiqué par l'état-major de l’armée, le 24.05.2019

2018

Le Centre militaire accueille plus de 550 élèves des écoles post-primaires

En date du 14 et 16 mai 2019, l'armée luxembourgeoise a organisé au Centre militaire à Diekirch des journées d'information pour les élèves des écoles post-primaires.

Plus de 550 élèves ont pu se renseigner sur les différents stands de l'armée, de Police Lëtzebuerg, du Corps grand-ducal d'incendie et de secours, du Service autobus de la Ville de Luxembourg, de l'Administration des ponts et chaussées, de l'Administration des douanes et accises ainsi que des établissements pénitentiaires et du centre de rétention.

Le ministre de la Défense, Françoise Bausch, s'est également rendu au Centre militaire le 16 mai afin de découvrir le programme proposé aux élèves. François Bausch s'est réjoui d'apercevoir le nombre important d'élèves qui s'intéressent aux carrières au sein de l'armée. Le ministre de la Défense souligne également les nombreux atouts de l'armée luxembourgeoise:

"L'armée en tant qu'employeur offre aux soldats volontaires, aux militaires de carrière et au personnel civil une multitude de postes diversifiés et un cadre de travail motivant et valorisant. De plus le rôle social au profit des soldats volontaires, particulièrement la préparation à des emplois dans le secteur public ou privé, reste une des missions principales de l'armée luxembourgeoise et de ce fait l'armée offre des perspectives de développement personnel et professionnel."

À côté des nombreux stands d'information, les élèves ont pu découvrir des expositions de matériels et de véhicules militaires. De plus, des démonstrations de l'armée et de la section canine de l'Administration des douanes et accises ont été proposées aux élèves.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Communiqué par l'état-major de l'armée, le 16.05.2019   ©EMA

Le Centre militaire accueille plus de 550 élèves des écoles post-primaires

En date du 14 et 16 mai 2019, l'armée luxembourgeoise a organisé au Centre militaire à Diekirch des journées d'information pour les élèves des écoles post-primaires.

Plus de 550 élèves ont pu se renseigner sur les différents stands de l'armée, de Police Lëtzebuerg, du Corps grand-ducal d'incendie et de secours, du Service autobus de la Ville de Luxembourg, de l'Administration des ponts et chaussées, de l'Administration des douanes et accises ainsi que des établissements pénitentiaires et du centre de rétention.

Le ministre de la Défense, Françoise Bausch, s'est également rendu au Centre militaire le 16 mai afin de découvrir le programme proposé aux élèves. François Bausch s'est réjoui d'apercevoir le nombre important d'élèves qui s'intéressent aux carrières au sein de l'armée. Le ministre de la Défense souligne également les nombreux atouts de l'armée luxembourgeoise:

"L'armée en tant qu'employeur offre aux soldats volontaires, aux militaires de carrière et au personnel civil une multitude de postes diversifiés et un cadre de travail motivant et valorisant. De plus le rôle social au profit des soldats volontaires, particulièrement la préparation à des emplois dans le secteur public ou privé, reste une des missions principales de l'armée luxembourgeoise et de ce fait l'armée offre des perspectives de développement personnel et professionnel."

À côté des nombreux stands d'information, les élèves ont pu découvrir des expositions de matériels et de véhicules militaires. De plus, des démonstrations de l'armée et de la section canine de l'Administration des douanes et accises ont été proposées aux élèves.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Communiqué par l'état-major de l'armée, le 16.05.2019   ©EMA

 

Xavier Bettel, Étienne Schneider et Jean Asselborn au sommet de l’OTAN à Bruxelles

Le Premier ministre, ministre d’État, Xavier Bettel, le Vice-Premier ministre et ministre de la Défense, Étienne Schneider, et le ministre des Affaires étrangères et européennes, Jean Asselborn, ont participé au sommet de l’OTAN qui s’est tenu à Bruxelles les 11 et 12 juillet 2018.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au centre des discussions du sommet, qui a réuni les chefs d’État et de gouvernement, les ministres des Affaires étrangères et ministres de la Défense des 29 membres de l’Alliance, figuraient notamment la question du partage du fardeau, l’intensification de la lutte contre le terrorisme, l’amélioration de la cyber défense et les défis actuels pour la sécurité euro-atlantique, y compris la Russie.

L’approche stratégique pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, les partenariats de l’OTAN, ainsi que l’adaptation et la modernisation de l’Alliance figuraient aussi à l’ordre du jour. Finalement, les pays membres ont abordé le renforcement de la coopération entre l’OTAN et l’Union européenne.

"L’OTAN est forte parce qu’elle repose depuis sa création en 1949 sur l’unité et la solidarité entre l’Amérique du Nord et l’Europe dans la défense de nos valeurs et de nos intérêts communs et c’est grâce à l’Alliance que le Luxembourg a vécu plus de 70 ans de paix et de prospérité", a déclaré Xavier Bettel lors du sommet. "Mon pays est conscient de la nécessité d’investir dans la sécurité de notre continent et le Luxembourg assumera sa part de responsabilité dans un esprit de solidarité de partage du fardeau".

"L’OTAN joue un rôle central pour le partenariat transatlantique et pour faire face aux défis en termes de sécurité externe et interne engendrés par une situation internationale détériorée. Pour que le Grand-Duché maintienne sa réputation d'acteur crédible et fiable au niveau international, les investissements dans la politique de défense devront être poursuivis, dans la mesure du possible en générant un retour économique pour le Luxembourg et en ayant une double finalité, civile et militaire", a dit le Vice-Premier ministre, ministre de la défense Étienne Schneider. Et de continuer: "Mais la sécurité est aussi bien plus qu’une affaire de défense. Lorsque le Luxembourg investit 1% dans l’aide publique au développement et l’aide humanitaire, il s’agit là aussi d’une contribution à la sécurité. Si beaucoup de pays en faisaient autant, il y aurait beaucoup moins de conflits dans le monde".

Faisant remarquer que la sécurité va au-delà de la seule défense, Jean Asselborn a plaidé pour que les discussions au sein de l’OTAN "ne se limitent pas à une approche uniquement comptable". Il a rappelé l’importance pour le Luxembourg de la coopération au développement, qui constitue un investissement améliorant les conditions de vie de personnes à travers le monde et contribue à la stabilité et la sécurité, tout comme à la prévention des conflits. Le ministre Asselborn a enfin souligné l’importance pour la paix et la sécurité internationales d’œuvrer à un multilatéralisme efficace et de renforcer le système international fondé sur la règle de droit. 

 

Communiqué par le Ministère d'État / ministère des Affaires étrangères et européennes 12.07.2018

Visite d'une délégation Luxembourgeoise-belge à Séville dans le cadre du lancement de l'assemblage final de l'avion de transport A400M.

En date du 30 avril 2019 une délégation luxembourgeoise belge- s'est rendue à Séville en Espagne afin de visiter l'usine de montage d'Airbus dans le cadre du lancement de l'assemblage final de l'avion A400M

Historique de l'avion A400M

En date du 13 juin 2001, le Luxembourg et la Belgique signent un arrangement de coopération relatif à l’acquisition et à l’exploitation conjointe d’un avion de transport stratégique du type A400M. La Belgique et le Luxembourg s’engagent à acquérir 8 avions de transport du type A400M, dont 7 pour la Belgique et 1 pour le Luxembourg.

 

Cette nouvelle capacité de transport stratégique pourra être engagée pour appuyer des opérations militaires, des missions de gestion de crises et d’aide humanitaire. La Belgique assurera la mise en œuvre, le soutien logistique, la formation conjointe des équipages, ainsi que les modifications futures de l’aéronef et des équipements de support. Le Luxembourg fournira 3 équipages, ce qui équivaut à six pilotes (officiers) et six soutiers (sous-officiers). De plus, un officier luxembourgeois est intégré au sein de l’état-major opérationnel de la composante Air belge depuis 2017 afin de suivre l’implémentation du projet A400M.

 

Le 27 mai 2003, sept pays dont l’Allemagne, la France, l’Espagne, le Royaume-Uni, la Turquie, la Belgique et le Luxembourg s'engagent à commander un total de 174 aéronefs et l’OCCAr (Organisation Conjointe de Coopération en matière d’Armement)     signe le contrat définitif.

 

En date du 21 mars 2005 la loi autorisant l’acquisition d’un avion de transport militaire A400M est voté à la Chambre de députés. Elle autorise le Gouvernement à acquérir, par l’intermédiaire de la Belgique, un avion de transport militaire A400M. Les dépenses occasionnées par l’acquisition ne peuvent dépasser le montant de cent vingt millions d’euros à prix constants aux conditions économiques de juin 2001. Cette loi est modifiée le 01 août 2018 pour y inclure les frais occasionnés par l’exploitation, le fonctionnement et le soutien en service de l’avion de transport militaire A400M.

 

La nouvelle loi stipule qu’à côté des frais d’acquisition, qui restent inchangés, les dépenses occasionnées par l’exploitation, le fonctionnement et le soutien en service de l’avion de transport militaire A400M sur une durée estimée de 35 ans, ne peuvent dépasser le montant de 420.000.000 euros  à prix constants aux conditions économiques d’octobre 2017.

 

L’assemblage de l’A400M luxembourgeois sera achevé en 2020 et l’avion sera opérationnel à partir de début 2021. La période entre l’assemblage final et l’opérationnalité servira au personnel de se familiariser avec cette nouvelle capacité et avec toutes les différentes procédures et spécificités y afférentes.

 

Les 8 avions sont destinés à être intégrés dans une unité binationale belgo- luxembourgeoise de transport aérien. Ceci permettra au Luxembourg de bénéficier des connaissances scientifiques et de l’expertise technique de la composante aérienne belge.

 

De même une gestion optimale des ressources militaires en termes de personnel et de matériel sera assurée.

  OCCAr est une agence intergouvernementale dont le but est la gestion de programmes d’équipement de défense, créée le 12 novembre 1996 par la France, l’Allemagne, l’Italie, et le Royaume-Uni rejoints en 2003 et 2005 par la Belgique et l’Espagne. La Finlande, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Pologne, la Suède et la Turquie participent à des programmes de l’OCCAr, sans être membres de l’organisation.

1
1

Impressions de la visite chez Airbus à Séville

La composante aérienne de l’Armée luxembourgeoise

 

Suite à la décision d’acquérir un avion de transport, la création d’une composante aérienne au sein de l'Armée est devenue une nécessité. Ce besoin a été formalisé dans le cadre de la loi sur la réorganisation de l’Armée de décembre 2007. La loi prévoit de compléter le tableau sur l’organisation militaire par l’introduction d’une composante aérienne.

 

En février 2012, le premier pilote de l’Armée luxembourgeoise commence à Melsbroek. Depuis 2013 les pilotes luxembourgeois, affectés au 15 Wing de Transport aérien, ont débuté leur participation à des missions de transport. Ces missions sont effectuées sur des avions belges du type C-130H.

 

Fin 2019 un pilote militaire luxembourgeois débutera sa conversion sur avion A400M.

 

Le 1 septembre 2017 le premier sous-officier a été choisi pour suivre la formation théorique de soutier.

 

Actuellement 4 pilotes et 3 soutiers sont affectés au 15 Wing de Transport aérien à Melsbroek. De plus, un officier luxembourgeois est intégré au sein de l’état-major opérationnel de la composante Air belge depuis 2017 afin de suivre l’implémentation du projet A400M.

L'A400M, comparaison

L’A400M est un avion de transport quadrimoteur destiné à réaliser l’aéro-transport de troupes et de matériels.

 

L’A400M dispose à la fois d’une forte vitesse de croisière à haute altitude pour assurer ses missions logistiques rapidement et à grande distance, et d’une capacité à utiliser des terrains sommaires une fois sur théâtre d’opération.

Sécifications de l'A400M

Constructeur:                     Airbus Military

Année de construction:    2009

 

 

Dimensions cargaison:     Longueur : 17,71 m

Longueur hayon:               5,40 m

Largeur:                              4,00 m

Hauteur:                              3,85 m

 

 

Moteur, marque:             Europrop International (EPI)

Type:                                TP 400 turboprops

Puissance:                       11.000 ch Nombre : 4

 

Equipage:                         2 pilotes + 1/2 loadmaster

 

Dimensions:               Longueur : 45,10 m

                                        Hauteur : 14,70 m

                                    Envergure : 42,40 m

Poids à vide:                        69.000 kg

 

Poids maximum:                  141.000 kg

 

 

Rayon d'action à vide:           8.800 km

 

Rayon d'action avec une

charge de 20 tonnes:             6.400 km

 

Vitesse de croisière:                 780 km/h

 

Plafond de croisière:               8.800 m

 

Plafond maximum:                   11.000 m

Chargement:                37 tonnes / 356 m3

 

                            120 sièges ou  9 pallettes avec
                            57 passagers ou
                            66 civières

Article mise à disposition de l'AMAM par l'état-major de l'Armée, le  30.04.2019.
(Mise en page: KOOS Fr.)

Assermentation de deux sous-officiers de carrière

©EMA

En date du 26 mars 2019, le général Alain Duschène, chef d'état-major de l'armée, a procédé à l'assermentation d'un sous-officier de carrière de l'armée ainsi que d'un sous-officier de carrière de la musique militaire.

Communiqué par l'état major de l'armée, le 26.03.2019

Le Luxembourg soutient la garde côtière cap-verdienne

 

Dans le cadre de la coopération trilatérale en matière de défense entre le Luxembourg, le Portugal et le Cabo Verde, le Luxembourg vient de fournir du matériel militaire à l’armée du Cabo Verde. Les 6 et 7 août 2018, les ministres de la Défense des trois pays ont signé une déclaration conjointe visant à soutenir le Cabo Verde dans ses efforts de garantir sa défense maritime, notamment par la fourniture de matériel militaire aux structures cap-verdiennes et par des formations pour l’armée cap-verdienne.

 

Le 11 décembre 2018, le ministre de la Défense, François Bausch, a signé une convention de coopération et de financement bilatérale avec son homologue cap-verdien, Luís Filipe Lopes Tavares, déterminant le périmètre de cette coopération et enrichissant les relations bilatérales entre le Luxembourg et le Cabo Verde qui se situent traditionnellement dans le domaine de la coopération au développement.

Dans le contexte de cette collaboration, l’armée luxembourgeoise a cédé en janvier 2019 quatre véhicules de transport, 35 fusils Steyr et 35 gilets de sécurité balistique à la garde côtière cap-verdienne. L’équipement luxembourgeois répond à des besoins spécifiques définis par le Cabo Verde. Le transport du matériel a été réalisé conjointement avec l’armée portugaise qui a transporté le matériel luxembourgeois de la base navale à Lisbonne à sa destination finale au Cabo Verde.

Outre le soutien capacitaire, la formation de militaires cap-verdiens constitue un volet prioritaire du soutien luxembourgeois. Pendant la semaine du 21 janvier 2019, l’armée luxembourgeoise a offert au Centre militaire du Härebierg une instruction de tir à deux militaires cap-verdiens, un lieutenant, futur chef de peloton d’une nouvelle unité de la garde-côtière et un sergent.

 

Communiqué par la Direction de la défense, le 06.02.2019

François Bausch à la cérémonie de promesse solennelle de 33 soldats volontaires

En date du 11 janvier 2019, l’armée luxembourgeoise a procédé au Centre militaire à Diekirch à la promesse solennelle de la 32e session de recrues. En présence du ministre de la Défense, François Bausch, 33 soldats volontaires, dont trois de nationalité portugaise, ont prêté serment.

 

Cette cérémonie marque pour les volontaires l’achèvement de l’instruction de base de quatre mois. Cette phase vise à préparer les recrues à leur formation militaire, qui se poursuit pendant 36 mois. Sur un total de 59 recrues, 33 ont terminé avec succès l’instruction de base, correspondant à un taux de réussite de 55,9%.

À l’occasion de cette cérémonie, une médaille de reconnaissance a été remise aux membres des contingents luxembourgeois déployés au courant des années 2017 et 2018 au Mali, au Kosovo, en Lituanie et en Afghanistan, ainsi qu’à un officier pilote ayant participé à des missions d’appui en zone opérationnelle.

 

Communiqué par l'état-major de l'armée, le 11.01.2019

Communiqué par l'état-major de l'armée, le 11.01.2019

Acquisition par la Défense luxembourgeoise de 2 hélicoptères multi-rôle Airbus H145M qui répondent également aux besoins de Police Lëtzebuerg

Le Vice-Premier ministre, ministre de la Défense, Étienne Schneider, a annoncé en date du 27 juillet 2018 la commande ferme par la Défense luxembourgeoise de deux hélicoptères multi-rôle Airbus du type H145M dans le but de répondre également aux besoins de Police Lëtzebuerg en créant un maximum de synergies dans le cadre de l’exploitation.

 

 

 

 

 

 

 

                                Photo de groupe ©EMA

L’acquisition des deux hélicoptères s’inscrit dans la mise en œuvre des "Lignes directrices de la politique de défense du Luxembourg à l'horizon 2025 et au-delà" et plus particulièrement dans le développement d'une composante aérienne au sein de l’armée luxembourgeoise. La politique du double usage – militaire et civil – permet que certaines capacités acquises par la Défense au titre de l'effort de défense seront également disponibles au profit d'autres acteurs. Les 2 hélicoptères multi-rôle Airbus H145M assurent ainsi à terme aussi le renouvellement de la flotte actuelle de Police Lëtzebuerg

Le Luxembourg ayant adhéré début 2018 à un partenariat de soutien auprès de l'Agence OTAN de soutien et d'acquisition (NSPA) à Capellen, celle-ci a mené le processus d’acquisition des deux hélicoptères en étroite coopération avec la Direction de la défense et Police Lëtzebuerg. La NSPA sera également mise à contribution en ce qui concerne la négociation d’un contrat de service utile à l’exploitation des hélicoptères durant une phase initiale, la mise sur pied d’une composante aérienne au sein de l’armée et la constitution d’un pôle gouvernemental aérien à double usage au Findel en application des objectifs fixés par les "Lignes directrices de la politique de défense du Luxembourg à l'horizon 2025 et au-delà".

Outre les missions de surveillance et de recherche de personnes disparues, le profil de mission des deux nouveaux hélicoptères inclura les cas d’urgences ou de catastrophes au sein des frontières nationales et même au-delà. Les deux hélicoptères seront livrés au deuxième semestre 2019 et devraient entrer en service début 2020.

Communiqué par la Direction de la défense, le 27.07.2018

Une nouvelle base légale pour l’Inspection générale de la police

Le 1er août 2018 la loi sur l’Inspection générale de la police (IGP) du 18 juillet 2018 est entrée en vigueur. Chargée depuis 2000 du contrôle du fonctionnement de la police, l’IGP

fait l’objet d’une loi spécifique;

est érigée en une administration indépendante et autonome dotée d’un personnel et d’un budget propres;

est dotée d’une direction composée d’un inspecteur général issu de la magistrature et d’un l’inspecteur général adjoint issu du cadre policier;

applique le principe du «non-retour» par lequel l’ensemble du personnel de l’IGP ne pourra plus briguer de poste à la police;

voit ses missions actuelles précisées et confortées, mais s’en voit également confier de nouvelles, telle l’instruction des affaires disciplinaires visant le cadre policier de la police ainsi que les fonctionnaires-stagiaires.

La réforme constitue une étape fondamentale pour souligner son indépendance par rapport à la police et amplifier l’impact de son travail sur la qualité du service policier.

L’IGP sera davantage un observateur indépendant dans le domaine de la sécurité intérieure et, dans le futur, comme par le passé, l’IGP restera invariablement à l’écoute du citoyen. L’approche "service au citoyen" demeurera prioritaire dans ses démarches et dans son travail quotidien.

 

Communiqué par l'Inspection générale de la police 01.08.2018

Visite de François Bausch au Centre militaire à Diekirch

En date du 11 décembre 2018, le ministre de la Défense, François Bausch, s’est rendu au Centre militaire à Diekirch dans le cadre d’une visite de travail.

À l’issue d’un briefing de la Direction de la défense et de l’armée, François Bausch a visité les installations du Centre militaire, notamment la station militaire d’ancrage de signaux de communication satellitaire et le hall de stationnement du Herrenberg, en présence du directeur de la défense, Patrick Heck, du chef d’état-major de l’armée, général Alain Duschène et du commandant du Centre militaire, colonel Yves Kalmes.

En fin de visite François Bausch a rencontré les chefs de département de l’armée luxembourgeoise. Au cours d’un déjeuner ils ont pu s’échanger sur les projets et défis actuels de l’armée luxembourgeoise.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                 

 

                                                                                        ©EMA                                                                                                   ©EMA

 

 

    ​Communiqué par l'état-major de l'Armée, le 11.12.2018

 

L'armée accueille les membres du troisième contingent eFP 03 de Lituanie

 

En date du 13 décembre 2018, les membres du troisième contingent de l'armée luxembourgeoise "Enhanced Forward Presence" (eFP 03), dont un officier, quatre sous-officiers, deux caporaux et dix-neuf soldats, sont rentrés au Grand-Duché de Luxembourg après avoir passé quatre mois en Lituanie.

La cérémonie s'est déroulée à l'aéroport de Luxembourg en présence du chef d’état-major de l’armée, général Alain Duschène, ainsi que des parents et des proches des membres du contingent.

À la suite des événements en Ukraine, l'OTAN a pris lors du sommet au pays de Galles en 2014 et du sommet de Varsovie en juillet 2016 des mesures afin de faire face aux préoccupations sécuritaires des alliés.

À Varsovie, l'OTAN s'est engagée à assurer une présence multinationale sur le flanc est de l'Alliance. Cette présence s'inscrit dans le cadre du dispositif "Enhanced Forward Presence" (Présence avancée renforcée) qui prévoit le déploiement d'un bataillon multinational dans chacun des pays baltes (Estonie, Lettonie, Lituanie) et en Pologne.

Le Grand-Duché a participé au cours du deuxième semestre 2018 au déploiement de troupes de l'OTAN en Lituanie. L'armée luxembourgeoise a ainsi fait partie du bataillon multinational sous conduite de l'Allemagne. Composé de 26 militaires luxembourgeois, un peloton de reconnaissance était déployé depuis août 2018 pour une période de 4 mois. Le peloton était intégré dans une compagnie belge.

L’armée luxembourgeoise met également à disposition des capacités de communication satellitaire au profit du bataillon eFP en Lituanie.

En 2017, l’armée luxembourgeoise avait déployé un peloton "transport" pour une période de six mois. Le peloton était intégré dans une compagnie de transport belge.

​​

                                                                                                                                                                             ©EMA                                                                                                                                                      ©EMA

                                                                           

Communiqué par l'état-major de l'armée, le 14.12.2018

L’armée fait une rétrospective des activités de l’année 2018

La traditionnelle "Veillée de Noël" a eu lieu en date du 20 décembre 2018 au Centre militaire à Diekirch en présence du ministre de la Défense, François Bausch, du chef d’état-major de l’armée, général Alain Duschène, ainsi que de nombreux membres de l’armée, militaires et civils.

 

Cet événement incontournable est l’occasion pour l’armée de passer en revue les activités et les événements de l’année 2018.

 

Ensuite, lors de la cérémonie des prix de mérite ont été remis aux sportifs méritants, aux vainqueurs des compétitions inter-compagnies ainsi qu’aux vainqueurs des championnats militaires. L’armée a également remis des dons à quatre associations, à savoir la Fondation EME, Special Olympics Luxembourg, Mathëllef ASBL et l’Association des anciens combattants des forces des Nations unies et des soldats de la paix luxembourgeois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                                                                     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                             

                                                                                                             ©EMA                                                                                                                 ©EMA                                             .   

            Remise des prix de mérites aux sportives méritants                                                      Ministre François Bausch lors de son allocution

 

Communiqué par l'état-major de l'Armée, le 20/12/2018 ©EMA

Discours de Noël 2018 de S.A.R. le Grand-Duc

 

 

 

 

 

 

 

Léif Matbierger,

Virun e puer Wochen ass sech zu Lëtzebuerg, zu Paräis, wéi an aneren Haaptstied vun Europa, mat Dignitéit un den 100. Joresdag vum Enn vum 1. Weltkrich erënnert ginn.

Den 11. November 1918 ass e ganz markanten Dag, jo eng Zäsur an der Geschicht vun eisem Kontinent. No méi wéi 4 Joer schrecklechem Krich, dee bal 20 Millioune Mënschen d’Liewe kascht huet, koum endlech de Moment vum Waffestëllstand.

Mee d’Welt war changéiert. Den europäesche „Leadership“ war fir ëmmer a Fro gestallt. An de Kampf fir de Fridden ze erhalen ass leider séier verluer gaangen: jo zwanzeg Joer duerno huet en anere Weltkrich ugefaangen.

An dach ass d‘Enn vum éischte Weltkrich bis haut vu grousser Bedeitung, well et den Ufank vun enger neier Ära agelaut huet. Ech schwätze vun der Zesummenaarbecht tëscht de Staaten an den Natiounen.

En neie System huet missen agefouert ginn:

  • mat Regelen, déi all Natiounen, ob grouss oder kleng, am selwechte Mooss respektéiere mussen

  • an och mat internationalen Organisatiounen, wou d’Staaten zesummeschaffen.

D’Société des Nations, de Virreider vun der UNO, gouf dunn gegrënnt. D’Krisenzäit an den Nationalismus an den 30er Joren hunn deem System awer net erlaabt, sech z‘entwéckelen. Eréischt nom 2. Weltkrich huet déi international Kooperatioun konstant u Bedeitung gewonnen.

An der Welt vun haut ass de Multilateralismus, dat heescht d’Zesummeschaffen an d’Gläichberechtegung tëscht de Staaten, méi wichteg ewéi jee. E muss iwwerall do gräifen, wou dat bilateralt u seng Grenze stéisst:

  • fir den internationalen Handel gerecht z’organiséieren,

  • fir de Klimawandel an de Grëff ze kréien,

  • fir d‘Erausfuerderunge vun der Migratioun global ze léisen

  • a fir vu Konflikter z’évitéieren.

Eis lëtzebuerger Diplomatie setzt sech zanter Jorzéngten an fir de Respekt vum internationale Recht, an d’Verdéiwung vun der multilateraler Kooperatioun. Si kritt och ganz vill Luef dofir.

Ech konnt dat nach op der COP24 zu Katowice perséinlech erliewen. Loosse mer un deenen Instrumenter an Institutioune festhalen, déi eis zur Verfügung stinn. Si hunn hir Preuve gemaach a Resultater geliwwert, och wann hir Aarbechtsweis sech den Entwécklunge muss upasssen.

An enger Zäit déi dacks vun nationalem Egoïsmus geprägt gëtt, mussen all déi international Akteuren sech hirer Responsabilitéit bewosst sinn. Mir hunn nëmmen eng Welt, mat Erausfuerderungen, déi eis Alleguerten Eppes uginn.

Léif Matbierger,

D’Resultat vun de Wale vun dësem Hierscht erlaabt der bestoender Koalitioun, eng weider Legislaturperiod virunzeschaffen, an ech wëll eiser Regierung eng glécklech Hand an der Ausübung vun hire wichtegen an noblen Aufgabe wënschen.

Grad wéi an eise Nopeschlänner kënnt et och an eiser politescher Landschaft zu Changementer. Méi Parteie fannen Uklang bei de Wieler, déi sech manner gebonne fille wéi fréier. Spezifesch Uleies oder Theme kréie méi eng grouss Resonanz.

Ech stellen awer mat Zefriddenheet fest, datt dee partei-iwwergräifende Konsens iwwer dat Wesentlecht net a Fro gestallt gëtt.

D’Ausgrenzung oder simplistesch Slogan’en hu kaum Uklang fonnt. Mir sollen houfreg sinn op d’Diversitéit an den Zesummenhalt an eiser Gesellschaft.

A cet endroit, je voudrais remercier les non-Luxembourgeois qui résident ou qui travaillent dans notre pays pour leur contribution précieuse à notre société. La cohésion économique mais aussi la cohésion sociale de notre pays sont des atouts qu’il nous appartient de défendre à tout prix. Ils sont au coeur de notre projet et de notre réussite. C’est notre bien commun à tous.

Haut op dësem Chrëschtowend wëll ech meng Unerkennung awer net nëmmen op de politesche Plang begrenzen.

E groussen, déiwe Merci geet och un déi vill Memberen aus eiser Gesellschaft, déi sech, sief et heiheem, sief et a Krisenzonen, an den Déngscht stelle vun deene Mënschen, déi an der Nout sinn.

Solidaritéit a sozialt Engagement sinn dacks deen eenzege Liichtbléck dee bleift, wann d’Politik un hier Grenze kënnt.

Et geet net duer, Leed z‘erkennen, et soll een de Courage hunn, mat unzepake fir d’Welt ze verbesseren.

Déi Hëllef kann op ville Pläng geschéien, an och d‘Grande-Duchesse engagéiert sech mat vill Häerz an Iwwerzeegung fir Eppes ze beweegen, notamment am Kampf géint all Form vu sexueller Gewalt, besonneg a Géigenden, déi ënner Krich a Konflikter leiden. Ech sti voll a ganz hannert dëser Initiative vun der Grande-Duchesse. Vill Anerer, dorënner 3 Friddens-Nobel-Lauréaten, wäerte sech och uschléissen, an dat bei Geleeënheet vum engem internationale Forum am Fréijoer d’nächst Joer hei zu Lëtzebuerg.

Léif Leit alleguer,

Vill vun eis däerfen d’Chrëschtzäit mat hirer Famill an de Frënn feieren. Ech denken awer och un déi Krank oder déi, déi eleng sinn… Firwat hinnen net einfach op dësem Chrëschtdag e gutt Wuert oder e bëssen Zäit schenken?

An deem Geescht an zesumme mat der Grande-Duchesse, dem Grand-Duc Jean, dem Prënz Guillaume, der Prinzessin Stéphanie an all eise Kanner, wënschen ech Iech vu ganzem Häerzen schéi Chrëschtdeeg an elo schon all Guddes fir e glécklecht neit Joer.

©Cour grand-ducale / Sophie Margue

Date de l'événement: 24.12.2018 (SIP)

Visiteurs

Administrateur page www.amam.lu:

KOOS François

Tél.: 00352 309787/ 621 365 001

Mail:kooscap@ pt.lu 

Contacter notre Association

Le secrétaire de l'Association HILGER Romain

Tél.: 00352 621 139 181

Mail: romain.hilger@ pt.lu 

- Fräit Lëtzebuerg, Zaldotelidd -
00:00 / 00:00