Logo Police.jpg

Rentrée à l'École de police: Visite du ministre de la Sécurité intérieure et du directeur général de la Police

Article publié le 05.05.2022 ©MSI


Ce mercredi, 4 mai 2022, le ministre de la Sécurité intérieure Henri KOX et le directeur général de la Police Philippe SCHRANTZ ont rendu visite aux 200 nouveaux fonctionnaires-stagiaires policiers des groupes de traitement B1 et C1 à l'École de police, ceci dans le contexte de la rentrée qui a eu lieu cette semaine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À l'occasion de leur visite, ils ont souhaité la bienvenue aux nouvelles recrues en les félicitant d'avoir choisi une carrière au service des citoyens et de la sécurité intérieure du pays. En s'adressant aux futur(e)s policières et policiers, le directeur général de la Police Philippe SCHRANTZ a souligné qu'il s'agit ici d'un métier varié, intéressant et important, mais aussi responsable et exigeant face aux défis sociétaux.

Il a salué la mixité des profils au sein de la nouvelle promotion, abritant des candidats âgés de 20 à 50 ans, dont 25% de fonctionnaires-stagiaires féminins, avec différentes formations et expériences professionnelles antérieures, en la considérant comme atout pour les deux ans de formation à venir, mais aussi pour l'exercice du futur métier de policier.

Dans son adresse aux nouveaux stagiaires-fonctionnaires, le ministre de la Sécurité intérieure Henri KOX, a tenu à rappeler que la sécurité intérieure est une responsabilité partagée, nécessitant une approche collaborative et holistique et que la police à elle seule ne peut pas résoudre tous les problèmes sociaux.

Évoquant le ressort du ministère de la Sécurité intérieure, Henri KOX a énoncé les nombreux projets en cours pour doter la police des ressources et moyens nécessaires pour accomplir ses missions, tel que le renfort de son effectif, l'amélioration de ses infrastructures et l'adaptation du cadre légal.

Pour conclure, le ministre a souhaité beaucoup de courage et de succès aux futur(e)s policières et policiers, et leur a rappelé que si le besoin venait à se faire sentir un jour, chacun d'entre eux pourrait s'adresser aussi bien à l'ensemble de leurs formateurs qu'au service psychologique de la Police grand-ducale.

Les efforts de recrutement actuels s'insèrent dans le contexte du plan de recrutement extraordinaire pluriannuel du gouvernement au profit de la Police grand-ducale, conclu en 2019 pour les années 2020 à 2022, qui prévoit notamment un renforcement net de 600 policiers dans les groupes de traitement B1 et C1 et de 240 personnes dans les carrières civiles échelonné sur trois ans.

Les fonctionnaires-stagiaires qui démarreront leur formation lors de cette rentrée 2022 - recrutés en 2021 - font donc partie de la deuxième vague de recrutement majeure.

 

 

 

 

Police001.jpg
Police002.jpg
Police004.jpg
Police 003.jpg

En date du 4 janvier 2022, Henri Kox, ministre de la Sécurité intérieure a procédé rétroactivement à l'assermentation d'un membre du cadre policier, ceci, en présence de Bob Zovilé, directeur adjoint des ressources humaines et Antoine De Groote, 1er commissaire principal de la Police grand-ducale.

 

Avant la prestation du serment, le ministre a remercié le nouvel agent pour son choix d'une carrière au sein de la Police et pour son engagement de garantir ainsi la sécurité des concitoyens et du pays.

Les défis seront nombreux et la cohésion et le respect sont les éléments fondamentaux d'un corps policier pour l'accomplissement de ses missions.

Le ministre a souligné son engagement de mettre tous les moyens nécessaires à disposition pour renforcer l'effectif d'une Police moderne, voire prolonger le plan de recrutement extraordinnaire.

 

Communiqué par le Gouvernement, le 05.01.2022

 

Assermentation de la 2e promotion du groupe de traitement C1 du cadre policier

 

 

 

Assermentation d'un policier cadre.png
Die Gendarmerie.jpg

Die Gendarmerie, wie ich sie kannte - von 1958-1995

 

Das gebundene Buch 27 x 20 cm umfasst 320 Seiten, mit 260 Fotos, Texte in Deutsch.

 

Als Sohn eines Gendarmen erzählt der Autor* von seinen frühesten Erinnerungen in der Gendarmerie. Er resümiert seine obligatorische und freiwillige Militärdienstzeit, um dann seine 36-jährige Dienstzeit in der Gendarmerie zu beschreiben. Eine Fülle von Gesetzestexten und Auszüge aus den Dienstvorschriften, die bis in die späten 1980er Jahre in der Gendarmerie- und Polizeischule gelehrt und zum größten Teil ebenfalls als Grundlage für den allgemeinen Dienst Verwendung fanden, sind in diesem Buch in ihrer ursprünglichen Wortwahl wiedergegeben. Eine Auswahl persönlicher Erlebnisse und Diensteinsätze vermitteln dem Leser einen Gesamteindruck über die Funktionsweise der ehemaligen Gendarmerie.

 

Im Anhang behandelt der Autor die Tötung des Gendarmen Eugène Glodt, durch einen deutschen Gendarmerie-Offizier während des zweiten Weltkrieges und zuletzt den fünffachen Mord auf Windhof/Welscheid in der frühen Nachkriegszeit.

                    

            *  Paul Heinrich

 

 

Das Buch ist erhältlich im Polizeimuseum, Bestellung durch Überweisung des Preises von 45.-€ (bei Versand + 5.-€) auf das Postscheckkonto des Museums LU10 1111 2997 6232 0000 mit dem Vermerk ‚Die Gendarmerie wie ich sie kannte‘.

Das Buch ist ebenfalls in vielen Buchhandlungen erhältlich.

 

 

Weitere Informationen unter www.policemusee.lu oder Tel. 244 24 9741 / president@policemusee.lu

2d88b1c2957662bcbe6fb48a5e5e550b.jpeg